La canne de combat, un sport français utilisant un bâton de châtaignier

Bien que les japonais et le chinois soient parmi les plus connus en tant qu’initiateur d’art martial, les français ont également le sien : la canne de combat.  Actuellement, on distingue différentes disciplines de la canne de combat à savoir celle destinée à la compétition et celle qui se consacre à la self défense.

Petite historique

la-canne-de-combat.jpg

L’usage de la canne de combat, initialement employée dans les pièces d’armes, a été règlementé par des initiés de savate et de sabre dans le but de permettre à la canne d’être englobée dans le domaine des armes de défenses. Cette décision a été prise à la fin du 18ème siècle. Durant le 19ème siècle, la canne faisait partie intégrante de la garde-robe masculine afin de permettre aux hommes de disposer un avantage important durant une échauffourée. A la même époque, l’armée française a adopté la canne de combat parmi les disciplines que doivent maitriser un soldat.  La canne de combat a tant gagné en popularité qu’à la moitié de 19ème siècle, cet art a été programmé parmi les disciplines enseignées dans les écoles de gymnastique. La plus grande reconnaissance accordée à la canne de combat fut en 1924 lorsqu’elle fut inscrite au programme des jeux Olympiques de Paris durant cette année.

Mieux comprendre la canne de combat

la-canne.jpg

La canne de combat consiste à utiliser une tige de châtaignier d’une longueur de 95 cm ayant une pointe d’un diamètre de 1,5 cm et de 1,8 cm de talon. Au cours d’une compétition, deux protagonistes de la canne de combat appelés tireurs s’affrontent dans un cercle de 9 m de diamètre ; l’objectif d’une compétition de la canne de combat est de marquer le plus de points par le biais de coups qui sont au nombre de 6. Il faut juste préciser que dans la canne de combat, la tige doit être maintenue par une seule main et les coups peuvent être donnés à droite ou à gauche.

 

Author: Melvin Gonzalez

Share This Post On